Laponie – J4: Nord Kapp nous voilà

Cet article fait parti d’une série d’articles traitant sur notre roadtrip en Laponie norvégienne – finlandaise – suédoise. Vous pouvez choisir de le lire depuis le début en cliquant ici, ou en sélectionnant seulement les villes qui vous intéressent.


Ca y est, nous allons enfin aller au point le plus septentrional d’Europe ! Une belle manière de commencer l’année. Depuis Honninsvåg, vous devez suivre la route pour le Cap Nord (qui est indiquée), jusqu’à une barrière à une vingtaine de kilomètre. L’hiver, la route peut être difficile voire inaccessible par très mauvais temps. Si la météo est correcte, la barrière est levée, et vous pouvez tout simplement passer. Mais en cas de neige importante (mais surmontable), un convoi est mis en place à des heures bien définie (11h et 13h15 quand nous nous sommes renseignées). Toute voiture souhaitant rejoindre le cortège est vérifiée. Si celle-ci est en état de rouler sur la neige, elle pourra alors s’élancer en suivant la déneigeuse. Un cortège similaire est aussi mis en place pour le retour. On vous conseille bien entendu de vous y rendre pour 11h, il y aura bien moins de personnes (les cars de touristes arrivent vers 12h30). Vous pourrez alors profiter pleinement de la luminosité bluffante et polaire, dans un paysage désert et glacé, à couper le souffle.

La barrière étant levée, c’est parti pour 13 km de route au milieu de nul part.
Les dernières falaises avant l’océan à perte de vue.

Le Cap Nord était un ancien lieu sacré Sami, un lieu fort symbolique qui fut ensuite visité par différents présidents pour enfin devenir touristique. Vous verrez, sur votre droite en arrivant, des stèles disposées en arc de cercle en hommage au peuple Sami. Aujourd’hui, ce lieu est un passage obligé pour toute personne aventurière.

Les frais d’entrée sont de 27€/personne pour avoir accès à tout le complexe, comprenant un cinéma (film sur le Cap Nord toutes les 30 minutes), des expositions, un restaurant, une boutique et le fameux globe à l’extérieur.

Le fameux globe, et derrière… rien à perte de vue !

Nordkapp, point septentrional de l’Europe

Prix : 285 NOK (~29€), 180 NOK pour les étudiants (~18€)

Horaires : 11h – 15h en hiver (avec des ouvertures en soirée à partir de janvier), 11h – 1h en été

http://www.visitnordkapp.net/en/

Si la vue est dégagée, ne tardez pas et allez y directement. En effet les conditions météorologiques peuvent très vite se dégrader. Cela a été le cas pour nous : lors de notre arrivée la visibilité était très élevée, mais les précipitations étaient visibles à l’horizon…

Changement soudain de météo.

Une tempête de neige s’est rapidement levée, rendant la visibilité quasi-nulle. Nous avons été priées de vite partir avant la fermeture du chemin, mais avec le vent balayant la neige et l’obscurité, nous nous sommes retrouvées bloquées dans un champs de neige… Heureusement, un guide norvégien est venu à notre secours, et nous a aidé à dégager la voiture. Merci à lui pour sa gentillesse et sa réactivité ! Toutefois, la tempête ayant grossie entre temps, la route a été fermée, et nous avons été contraintes de regagner le complexe, sans savoir quand nous pourrions repartir. Après environ 2h d’attente (nous connaissons les expositions et la boutique par cœur !), un convoi s’est mis en place. Toutes les personnes encore présentes, touristes et employés, se sont donc mise en route, formant un grand cortège jusqu’à Honninsvåg. Ce fût un moment assez impressionnant, et nous avions bien sûr peur de nous enneiger à nouveau. Malgré les feux de brouillard nous ne voyions pas à 1 mètre, pratique pour différencier une route de neige au milieu de champs de neige…

Contre toute attente, ces péripéties ont rendu cette journée encore plus magique et inoubliable, et c’est une anecdote géniale à raconter par la suite ;).

Cette petite tempête de vent et de neige nous a ensuite accompagné pendant notre trajet jusqu’à notre étape pour la nuit, Lakselv.

Suite de l’aventure: ballade en chiens de traîneau à Inari