Laponie – J2 : Alta

Cet article fait parti d’une série d’articles traitant sur notre roadtrip en Laponie norvégienne – finlandaise – suédoise. Vous pouvez choisir de le lire depuis le début en cliquant ici, ou en sélectionnant seulement les villes qui vous intéressent.

Nous commençons la journée en récupérant la voiture de location, au comptoir Sixt de la gare navale. La neige étant tombée lourdement toute la nuit, nous avons commencé par déneiger la voiture (équipée tout hiver).

Notre carrosse!

Nous avions peur que la conduite soit difficile, mais il s’est avéré que non, aucun soucis sur la route. Il suffit de respecter les règles habituelles de la conduite sur neige : ne pas freiner brusquement, plutôt utiliser le frein moteur si possible ; anticiper en restant attentif à ce qui se passe au loin ; en cas de dérapage débrayer mais ne surtout pas freiner pour limiter la perte d’adhérence. Ces règles deviennent de toute façon vite automatiques au bout de quelques kilomètres.

Nous voilà donc partie à travers les fjords enneigés et les lacs gelés, dans un crépuscule de quelques heures. Ces lumières magnifiques rendaient l’atmosphère unique, rouler fût donc très plaisant.

Pour le repas du midi, nous nous sommes arrêtées sur un petit parking, et nous avons utilisé le réchaud pour la première fois à une température si basse (-10°C, mais ce n’était que le début du grand froid !).

Notre voiture étant équipée d’un GPS, nous avons fait l’erreur de suivre l’itinéraire sans trop regarder. La Laponie n’ayant pas énormément de routes, le choix de de chemins est limité. Cependant, sans aucune indication préalable, le trajet planifié par le GPS incluait un ferry (en rouge sur la carte). Nous n’avons donc pas du tout pu le prévoir et nous nous sommes retrouvées à l’attendre durant 1h30, et à payer environ 15€. Petite déception, il aurait été plus rapide et moins coûteux de passer par les terres (en bleu sur la carte).

Le fameux détour

Il est fréquent pour les norvégiens de prendre un ferry pour passer d’une île à une autre. La Norvège est constituée d’énormément d’îles, héritées de la fonte des glaces, où sont nés les plus beaux fjords du monde.

Cette traversée en pleine « nuit » (à 16h) nous a donc faite arriver trop tard à Alta pour visiter le musée, mais après autant d’heures de route, un repos était bien mérité chez notre hôte très sympa et son logement quasiment indépendant, avec sauna à disposition.

Suite du voyage : direction Hammerfest et Honninsvag

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *